Pourquoi les organisateurs ne peuvent retirer l'Eurovision à l'Ukraine.

 
Новости
12 апреля
12:41

Pourquoi les organisateurs ne peuvent retirer l'Eurovision à l'Ukraine.

A peine l'information selon laquelle l'Ukraine pourrait être sanctionnée pour son refus d'accepter la participation de la chanteuse russe à l'Eurovision 2017 dans la presse occidentale, que les démentis  de l'EBU, pris de panique, se déversent. Comment les organisateurs de l'Eurovision pourraient-ils sanctionner l'Ukraine? Les implications politiques seraient trop importantes, en opposition frontale avec l'idéologie dominante: l'Ukraine est une victime et une victime est toujours innoncente en toute circonstance. Et l'Ukraine l'a parfaitement compris.

Le 28 mars, dans un journal suisse allemand Blic, sort un article intitulé "Ingrid Deltenre menace l'Ukraine" et reprend la lettre envoyée à la presse allemande. Elle estime la position de l'Ukraine absolument inacceptable. Si l'Ukraine ne peut régler ce conflit, l'Eurovision sera transféré à Berlin. C'est le premier commentaire de la directrice générale de l'European Broadcasting Union qui organise l'Eurovision après l'interdiction d'entrée sur le territoire ukrainien adoptée à l'adresse de la chanteuse russe.

La presse anglo-saxonne reprend son interview, notamment The Guardian qui détaille:

Mais immédiatement, le 1er avril, les organisateurs de l'Eurovision démentent avoir envisager la possibilité de retirer l'Eurovision à l'Ukraine. Donc, les négociations de I. Deltenre avec le Président et le Premier ministre ukrainien n'ont aucun sens. Ce qu'exprime très clairement le vice Premier ministre V. Kirilenko:

"Je pense que notre position sera acceptée par les membres de l'European Broadcasting Union. Si après le concours survient la question de sanctions contre l'Ukraine en lien avec la non-participation de la Russie, nous expliquerons de manière supplémentaire la situation. L'interdiction d'entrée de Samoïlovoï peut avoir des conséquences ou peut n'en avoir aucunes. Pour n'importe quelle conséquence négative, il faut obtenir une décision consolidée de l'EBU et cette décision requiert une procédure spéciale de vote"

Pour des raisons idéologiques évidentes, aucune sanction ne sera prise contre l'Ukraine: sanctionner l'Ukraine est politiquement impossible pour l'Europe aujourd'hui. Cette situation, somme toute peu importante en ce qui concerne l'Eurovision, est beaucoup plus importante sur le plan général.

Tout d'abord, la différence notable de réaction au sein de l'EBU reflète la dichotomie qui s'opère en Europe entre ceux qui ont encore des réactions saines et appellent les choses par leur nom et ceux qui sont tombés dans le chaudron de la potion magique post-moderne, qui recréent une sorte de "réalité politique augmentée" correspondant à leurs dogmes.

Ensuite, la réaction de l'Ukraine marque le dédain qu'elle éprouve pour l'Europe et celle-ci ne comprend que ce pouvoir n'a aucune culture européenne classique, il ne comprend pas à demi-mot, il faut y mettre des points d'exclamation. C'est un pouvoir primaire qui ne comprend que la force - physique ou politique. D'où l'adulation de l'Ukraine pour des Etats Unis. L'Europe n'est qu'un lot de consolation, faute de ne pouvoir rejoindre le véritable maître. Mais comme tout maître qui se respecte, il est inatteignable.

En quelque sorte, c'est la faiblesse de l'Europe, engoncée dans une UE atlantiste, qui a permis cette Ukraine.

Karine Bechet-Golovko

Source

Последние публикации

Популярный статьи

Яндекс.Метрика