Danger imminent d'offensive des forces ukrainiennes sur l'axe de Marioupol

 
Новости
20 апреля
12:26

Danger imminent d'offensive des forces ukrainiennes sur l'axe de Marioupol

Les forces du régime kiévien continuent l'escalade du conflit en violation des accords de Minsk et multiplient des provocations tout le long de la ligne de contact avec l'armée républicaine.

Selon une source à l'état-major de l'unité А0456 basée à Odessa, le commandement des FAU prépare la reprise des hostilités à l'approche des fêtes du mois de mai dans les régions de Volnovakha et de Novoazovsk. Suivant ce plan, le 23-24 avril prochains, un groupe d'action en profondeur sera envoyé dans la zone du village de Chirokino près de Marioupol avec des véhicules banalisés équipés de mortiers pour effectuer des tirs contre de fausses cibles et provoquer une riposte des forces de la DNR. Le cas échéant, elle servira de prétexte à une offensive à grande échelle ayant pour but de reprendre sous contrôle ukrainien l'intégralité du territoire de la DNR.

Pour préparer l'opinion publique à cette offensive, les politiciens ukrainiens durcissent leur ton dans les médias. Notamment, le secrétaire du Conseil de la sécurité nationale de l'Ukraine Alexandre Tourtchinov a déclaré récemment que l'armée ukrainienne poursuivait son avancée vers la frontière avec la Russie, tandis que le ministre de la Défense Stépan Poltorak parle du renforcement permanent du dispositif de char et annonce son intention d'envoyer jusqa'à une vingtaine de chars en zone de l'ATO.

Peu de temps après le retrait des troupes dans la région de Lougansk, le président Porochenko a informé que celles-ci restent toujours en état d'alerte maximale et peuvent être redéployées immédiatement.

En parallèle, l'armée ukrainienne procède d'urgence à une rotation de ses effectifs et continue leur perfectionnement avec l'aide des instructeurs de l'OTAN.

Au vu de tous ces préparatifs, une question légitime se pose sur la capacité de Kiev à régler le conflit dans le Donbass par une voie diplomatique. On s'aperçoit au contraire que le gouvernement ukrainien vise à déclencher une vraie guerre au Sud-Est du pays en prenant soin de trouver un prétexte pour accuser les jeunes républiques populaires de violer les Accords de Minsk. L'offensive ukrainienne pourrait être lancée la veille de la réunion du groupe de contact trilatéral à Minsk, programmée selon le porte-parole de l'OSCE Martin Sajdik le 26 avril prochain.

Traduit du russe par Svetlana Kissileva

Soutenez le projet

Последние публикации

Популярный статьи

Яндекс.Метрика